RESIDENCE PALACE

LE FUTUR SIEGE DU CONSEIL EUROPEEN

Depuis l'entrée en vigueur du traité de Nice en 2002, les réunions du Conseil européen se tiennent au « Justus Lipsius », siège du Conseil de l'Union européenne. Ce bâtiment n'a cependant pas été conçu pour remplir cette fonction et il devient trop petit suite à larrivée de nouveaux Etats membres. C'est pourquoi le gouvernement belge propose au Conseil européen de lui céder le bloc A du Résidence Palace pour y aménager son siège. Proposition acceptée en mars 2004.

La Régie des Bâtiments est chargée de la maîtrise d'ouvrage pour la mise en oeuvre du projet. Elle est notamment responsable de la conclusion des contrats d'études, de lanalyse et du suivi de toute létude, de l'obtention des permis, de l'attribution et du suivi des marchés de travaux.

En août 2004, un concours européen d'architecture et d'ingénierie est lancé par le Conseil de l'Union européenne avec l'aide de la Régie des Bâtiments.

Le projet de l'association momentanée Philippe Samyn & Partners (BE), Studio Valle Progettazioni (IT), Buro Happold (UK), lauréat du concours, vise à restaurer une partie du bâtiment historique, datant de 1925, en plus des parties classées.

La construction de 1965 et le parking souterrain sont démolis.

Une nouvelle construction sera implantée à l'avant du bâtiment à la place de la couverture en gazon des parkings. Elle se présentera comme une lanterne, un grand cube de verre inséré dans le creux du vieux Résidence. Les façades de ce cube sont organisées en un patchwork de vieux châssis en bois originaires de tous les pays européens doublées intérieurement dune seconde façade de verre sécurisé. A lintérieur du cube sera intégré un volume qui symbolisera la flamme de la lanterne qui brillera dans la nuit comme un repère dans la ville. Ce volume abritera les salles de conférences, restaurants, cafétéria. Entre le bâtiment Justus Lipsius et le cube, deux passerelles de liaison sont prévues.

Le projet est en constante évolution et sera un bâtiment remarquable, symboliquement et effectivement, dans son souci de respect de lenvironnement. Pour ce faire, le bâtiment est conçu dès le projet pour obtenir le label construction durable. Des panneaux photovoltaïques seront, entre autres, mis en place sur le toit. Ils assureront une production dénergie verte.

En juin 2009, le projet a gagné l'édition spéciale du GREEN GOOD DESIGN AWARD, remis par The Chicago Atheaneum (Museum of Architecture and Design) et le the European Centre for Architecture Art Design and Urban Studies. Cette édition spéciale avait pour thème « Build a better World now ». GOOD DESIGN a été créé en 1950 par Eero Saarinen ainsi que Charles et Ray Eames. Cet award a pour but de mettre en évidence le design des produits les plus novateurs et les plus visionnaires.

Après la réalisation du projet, le bâtiment ainsi que le terrain seront vendus par l'Etat belge à lUnion européenne.